Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

SE SOIGNER

Chirurgie orthopédique

Beaucoup de personnes sont touchées, avec plus ou moins de gravité, par les problèmes squelettiques liés au syndrome de Marfan.
Les opérations, notamment celles liées à la colonne vertébrale, peuvent faire peur : c'est une partie sensible du corps humain.

Pour cette raison certaines personnes souhaitaient en savoir un peu plus sur ces opérations.
 

Cet article traite de l'arthrodèse. Une arthrodèse est une intervention chirurgicale destinée à corriger une déformation sévère de la colonne vertébrale.  Nous avons demandé aux médecins de nous éclairer sur le déroulement de cette méthode.

Vous trouverez dans la partie "témoignages" le témoignage de Catherine, qui a vécu l'opération de sa fille : L’arthrodèse, une opération difficile pour un résultat spectaculaire !
 

L’arthrodèse vertébrale postérieure 

La scoliose est une déformation tridimensionnelle du rachis (ou colonne vertébrale), c’est à dire de face, de profil et dans le plan horizontal. Les vertèbres vont tourner les unes par rapport aux autres et conduire à une déformation plus ou moins marquée et étendue du rachis.

L’objectif du traitement chirurgical de la scoliose est d’une part de redresser et de rééquilibrer le rachis et d’autre part de fusionner les vertèbres pour empêcher la récidive de la déformation.

Au préalable, on peut réaliser une préparation à la chirurgie pour permettre un assouplissement lent et progressif de la colonne vertébrale soit par une série de plâtres corsets soit par une traction axiale à l’aide d’un halo. Le halo est un anneau métallique qui encercle la tête et qui va permettre une traction du rachis à l’aide de poids durant quelques semaines.

La voie d’abord postérieure, c’est à dire une incision dans le dos, dont la longueur dépend du nombre de segments osseux à corriger, est réalisée sous anesthésie générale.  La restitution d’une courbure harmonieuse est obtenue par l’alignement de l’ensemble des vertèbres du segment déformé sur deux tiges métalliques dont la fixation s’effectue à l’aide d’implants spécifiques : vis, crochets ou liens.
L’os utilisé pour la fusion des vertèbres est prélevé localement.
Durant l’intervention, on réalise une surveillance neurologique de la moelle épinière appelé monitoring. La perte sanguine durant l’intervention dépend du patient, de l’étendue de l’arthrodèse et de la durée d’intervention.

La fermeture est ensuite réalisée, le plus souvent en laissant en place un petit drain qui va permettre l’aspiration du sang durant quelques jours.

Les suites post-opératoires comportent des traitements contre la douleur avec des médicaments analgésiques adaptés, les soins de la cicatrice et une prise en charge en centre de rééducation est assez habituelle à la sortie de l’hospitalisation.

Docteur C. Klein, Professeur Ch. Glorion

Service orthopédie et traumatologie pédiatrique, 
Hôpital Necker-Enfants Malades, Paris

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus