Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

SES DROITS

Déclarer les effets indésirables

Nouvelle rubrique sur ansm.sante.fr pour faciliter la déclaration des effets indésirables

Une nouvelle rubrique est disponible sur le site internet de l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament, afin de faciliter la déclaration des effets indésirables suspectés d'être liés à l'utilisation d'un produit de santé.

La navigation par type de produit (médicaments, dispositifs médicaux,…), puis par déclarant (professionnel de santé, patient….), permet d'accéder rapidement au formulaire adapté et aux informations pratiques pour le remplir.

La transmission de cette déclaration à l'organisme chargé du recueil et de la gestion des signalements est également simplifiée. Il est désormais possible de déclarer en ligne les effets indésirables liés aux médicaments, et prochainement, les incidents liés aux dispositifs médicaux.

Cette nouvelle interface, plus lisible et plus simple, pour déclarer les effets indésirables constitue une première étape vers une véritable télédéclaration en ligne.

Un formulaire adapté permet à chaque patient de renseigner facilement les rubriques de la déclaration. Pour mémoire, une déclaration est recevable à partir du moment où 4 items sont renseignés :

  • le médicament que vous suspectez, 
  • l'effet indésirable que vous avez identifié, 
  • un patient et un déclarant (qui sont la même personne sauf si vous déclarez pour un proche).

Il est toutefois utile de souligner l'importance d'apporter un soin particulier lors du remplissage du formulaire, notamment sans omettre de mentionner les traitements associés, les dates de début et de fin de traitement etc... 

Une fois que le formulaire a été rempli, il est désormais possible de le transmettre automatiquement au centre régional de pharmacovigilance (CRPV).

Si le patient donne son accord, les professionnels du CRPV peuvent revenir vers lui afin de lui demander les précisions nécessaires à l'analyse de la déclaration. Toutefois, plus le dossier sera d'emblée complet et précis, plus la démarche du signalement aura de chance d'être fructueuse et le dossier, rapidement traité. 

N'hésitez pas en tant que patient à demander un conseil à un professionnel de santé (médecin, pharmacien, infirmière ou sage-femme), par exemple en lui faisant relire le formulaire avant de l'envoyer si vous avez des doutes ou à vous rapprocher directement de votre CRPV qui est à votre disposition pour vous renseigner et vous conseiller.

Pour plus d'informations :

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus